Saint Thomas More

Saint Thomas More est un saint du XV-XVI° siècle en Angleterre.

Il est né dans une famille aisée où il reçu une bonne formation humaine et spirituelle.

Un temps il voulait être chartreux, puis, ayant vu que ce n’était pas sa vocation, il s’est marié et eu des enfants.

Il devint membre du Parlement du Royaume d’Angleterre, et aussi Chancelier du Royaume, haut poste de l’administration royale.

Thomas More était aussi connu pour son humour. Il disait « On me reproche de mêler boutades, facéties et joyeux propos aux sujets les plus graves. Avec Horace, j’estime qu’on peut dire la vérité en riant. Sans doute aussi convient-il mieux au laïc que je suis de transmettre sa pensée sur un mode allègre et enjoué, plutôt que sur le mode sérieux et solennel, à la façon des prédicateurs. » (Saint Thomas More – L’utopie)

Il s’est rapidement dressé contre les théories de Martin Luther, un moine qui diffusait des thèses qui allaient à l’encontre de la foi catholique. Tomas More se posait ainsi en défenseur de la foi catholique transmise par les apôtres depuis Jésus-Christ. Il rédigea sept livres de réfutation de ces thèses qui portaient atteintes aux dogmes et à la foi.

Plus tard, le roi Henri VIII d’Angleterre, qui était marié, décida de se séparer de son épouse et de se remarier avec une autre femme dont il s’était épris. Pour cela, il fallait que le Pape autorise le roi à annuler son premier mariage

puisque la première épouse du roi Henri VIII était toujours en vie. Ce qui fut refusé car le Pape ne vit aucun motif valable pour annuler ce mariage. Henri VIII se remaria tout de même et se proclama chef de l’Eglise d’Angleterre. Il assit ainsi sa suprématie, au-dessus du Pape lui-même. Le roi avait ainsi blessé Dieu en désobéissant au Pape et en manquant à la fidélité envers sa première et légitime épouse. Thomas More, malgré ses hautes fonctions refusa de participer à tout ceci. Il défendit encore une fois la vérité : le Pape est le chef de l’Eglise catholique, successeur des apôtres et de Saint Pierre choisit par Jésus, et Henri VIII a promis fidélité devant Dieu à sa première épouse, ce qui est une alliance qui ne peut être rompue par l’homme.

Mais cette fois, Tomas More a payé la vérité de sa vie. En effet, beaucoup, dans l’entourage politique ne furent pas satisfaits des opinions de Thomas More. Il fut jugé pour haute trahison et fut décapité. Saint Thomas More est célébré comme martyr de la vérité.