L’ardeur au travail

Lord Baden Powell disait : « Lorsque vous travaillez, travaillez dur ! Lorsque vous jouez, jouez dur ! »

Travailler implique que nous soyons à 100% dans la tâche que nous effectuons : apprendre une poésie ou une leçon, faire un exercice, mettre la table, ranger la chambre. Faire ce que l’on doit, et être à ce que l’on fait.

Si je fais un exercice de mathématiques, je ne joue pas en même temps avec les stylos. Je fais mon exercice de mathématiques, puis je jouerais.

Mais il ne suffit pas seulement de faire le travail. Encore faut-il y mettre toute notre énergie et notre bonne volonté. Il faut vouloir bien faire son travail.

En ce moment, cela peut être difficile. Les maitresses et les parents se donnent du mal pour nous faire travailler, nous expliquer… et essayent de le faire avec beaucoup de patience. Et ils le font en tout cas par amour, parce qu’ils veulent notre bien. Essayons de ne pas abuser de leur patience. Faisons-en sorte d’être autonomes dans le travail. Ne pas demander systématiquement à Papa ou Maman de nous aider. Essayer de faire les choses par soi-même, car c’est notre travail. Et si l’on se trompe, ce n’est pas grave. C’est comme ça que l’on apprend !

On peut imaginer Jésus lorsqu’il était enfant et qu’il apprenait, tout comme nous, à lire, à compter, à écrire, … Et plus tard lorsqu’il travaillait à l’atelier avec Joseph. Joseph lui donnait une tâche à accomplir, et Jésus s’efforçait de la faire du mieux possible. Il a parfois dû se tromper. Mais Joseph lui a expliqué ce qui n’allait pas. Et Jésus a recommencé.